Avignonoff 2015 – La batterie à voyager dans le temps

#‎avignonoff2015‬.

spectacle_14864Aujourd’hui, je commence par vous présenter le créneau horaire des tous petits!
Stéphane Léandri tous les jours à 10h30 nous racontera la fabuleuse histoire d’Étienne Tambour.
Le jeune Étienne a 8 ans quand il hérite du tambour de son arrière grand-père qui était « tambour cadet » dans l’armée napoléonienne…
Un soir, il se rend compte que ce tambour magique est doué de parole et a le pouvoir de nous faire voyager dans le temps.
S’ensuit une rocambolesque épopée au pays des percussions, des balbutiements de la préhistoire aux djembés africains, des tambours de Napoléon à la naissance de la batterie…
Dans ce conte musical, humaniste et interactif, Stéphane Léandri, le batteur de Zik Boum, plonge son public en image et en musique dans les événements marquants de l’histoire des percussions.

Plus d’infos : http://atelierflorentin.com/avignonoff2015/

et sur http://stephaneleandri.com/

Pas de news?

Oui c’est bien vrai, pourtant plein de projets toujours et encore, mais plus personnels, donc pas ici ou plus tard. un petit mot sur les projets que j’ai envie de partager?


 Thierry Crusem – Un artiste que j’aime beaucoup

à découvrir au travers du Grand Trois

Un petit clin d’oeil à Patt Desville, expert du jus de fraise mais pas que !

son l’énergie musicale comme programmateur est géniale

M. Hardearly alias Eric Moutard dont je suis fière d’avoir sauvé le site web

et dont l’album White urban blues sort ce mois-ci !

Bien sûr l’aventure continue avec Mauro Serri

 

 et Bill Deraime dont l’album Après Demain est sorti le 26 mars 2013.

Nous fêterons cela le 12 juin à l’Alhambra

 sans oublier Pascale Morel qui intègre Savor !

Un petit clin d’oeil à Caroline

et Vi-An qui m’aident à tenir debout au gré des vagues de mon esprit

Bon printemps et bon été à tous !

 

Internationales de la guitare

6 concerts pour Anthony Alborghetti aux internationales de la guitare à Montpellier !!

« Une programmation qui mélange de grands artistes à la renommée  internationale et  jeunes talents »

MERCREDI 3 OCTOBRE / 16H00
MEDIATHEQUE D’AGGLOMERATION JEAN DE LA FONTAINE DE LAVERUNE

Musique et numérique sont dans un bateau…

Une contribution de Gilles Castagnac, directeur de l’Irma, sur les enjeux du Centre national de la musique.

Pythagore l’a démontré depuis des siècles ; musique et numérique ont nombre de choses en commun. Pour la musique, le passage de l’analogique au numérique s’est effectué à une époque où l’on ne parlait même pas d’Internet, tout juste de convergence et de multimédia. Quand la dématérialisation s’est imposée, ce fût logiquement la première industrie culturelle à être impactée. Pour cela, on devrait même lui reconnaître une fonction de laboratoire…
Car ce qui se joue pour la filière musicale n’est pas spécifique. Les tensions qu’elle rencontre font partie d’un lot commun qui met face à face les industries de contenus et celles du flux.

Concrètement, cela signifie par exemple que les modèles ne reposent plus sur des ventes à l’unité (même multipliées), mais sur des cessions, des accès, des abonnements, des catalogues… Ainsi, la rétribution des créateurs, comme des producteurs, passe de plus en plus par des retours collectifs. Pour l’avenir, c’est au niveau des branches que s’élaborent analyses, négociations et accords pour la régénération des chaînes de valeur et l’installation de nouveaux modèles d’affaires…. lire la suite 

(http://cblog.culture.fr/2012/07/24/musique-numerique-enjeux-centre-national-de-la-musique-cnm)

 

 

 

On y danse au son des Rolling Stones

Le festival d’Avignon célèbre à sa façon le 50ième anniversaire des Rolling Stones. France Culture y propose ses productions, en public et en direct, et revient cette année sur Life, l’auto-biographie de Keith Richards, sortie en 2010. Le guitariste légendaire y raconte l’histoire du groupe ponctuée d’anecdotes sur les hauts et les bas de leur carrière. Jean-Pierre Kalfon prête sa voix pour interpréter Keith tandis que Mauro Serri l’accompagne à la guitare. Réalisée par Cécile Backès, cette production revient principalement sur les débuts du groupe : l’histoire de trois jeunes anglais qui rêvent de jouer le blues à la façon des noirs américains. Cette performance a été enregistrée en direct le mardi 10 juillet et est maintenant disponible en podcast sur le site de France Culture.

Écouter Les Stones, le meilleur putain de groupe de Londres, émission du 10 juillet 2012, enregistrée au musée Calvet d’Avignon : Jean-Pierre Kalfon, accompagné à la guitare par Mauro Serri, lit des textes extraits de Life de Keith Richards réunis et assemblés par Cécile Backès. Réalisation : Marguerite Gateau.

 

Ce duo est parfait pour la lecture de ce livre. La voix rocailleuse de Jean-Pierre Kalfon et la guitare blues de Mauro Serri collent parfaitement au personnage qu’est Keith Richards. Les extraits choisis par Cécile Backès permettent de découvrir plusieurs facettes du guitariste.
La production de France Culture y a même ajouté quelques extraits des plus grands hits des Stones.

 

À propos de Life, de nombreux lecteurs et professionnels du milieu se sont étonnés de la précision des souvenirs du papi du rock qui a pourtant vécu une vie à cent à l’heure. Il explique que pour se faciliter la tâche, il s’est beaucoup appuyé sur ses carnets de notes. Plein d’humour et sans langue de bois (attention aux oreilles sensibles, il n’y a pas de bip pour couvrir les gros mots), le livre reprend des histoires inédites, parfois complètement insensées et Keith Richards n’y cache rien de sa vie de débauche. Pas besoin d’être un fan incontournable des Rolling Stones pour apprécier cette lecture, c’est avant tout un bout d’Histoire musicale.

 

jpkalfon

Jean-Pierre Kalfon est un acteur et chanteur français. Il a débuté au cinéma et au théâtre dans les années 60 où il a joué dans Week end de Jean-Luc Godard ou encore Le cri du hibou de Claude Chabrol puis plus récemment Saint Cyr de Patricia Mazuy, deux rôles pour lesquels il a été nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle.
En 2011, il s’est produit dans Audiard par Audiard, spectacle-lecture dans lequel il lit des extraits des textes rassemblés par René Château pour le livre publié dans sa collection « La mémoire du cinéma français ».
Il a aussi été chanteur, en solo et dans le groupe de rock Kalfon Rock Chaud.

 

mauro-tessi

Mauro Serri est un guitariste blues. Musicien autodidacte, il s’est fait la main en décortiquant les grands classiques du rock et du blues.
Il a travaillé avec Eddy Mitchell, Bernard Lavilliers et est, depuis de nombreuses années, le guitariste attitré des tournées et des albums de Bill Deraime, figure incontournable de la scène blues française. Il a aussi son propre groupe, Mauro Serri Trio, dans lequel il est à la fois guitariste et chanteur.
Il est également professeur attitré à l’école ATLA, école parisienne de musiques actuelles qui a pour particularité de recruter ses professeurs parmi des musiciens professionnels reconnus.

 


Pour en savoir plus :

 

Site source de cet article : Book d’Oreille

http://www.bookdoreille.com/index.php/magazine-des-livres-audio/35-actu-medias/238-on-y-danse-au-son-des-rolling-stones

Soirée blues hier soir

Grâce à Jérôme Paul-Hazard, avec un EXCELLENT concert de Roland Tchakounte au New Morning, superbement servi par MICK RAVASSAT (qui nous a offert un solo « seul en lice », sans section rythmique ni lead de plus de 10mn sur sa Les Paul dorée, dont il a le secret pour sortir un son « whaouh » dont je suis fan), MATHIAS BERNHEIM à la batterie (et oui les compos de Roland s’électrifient sur le tout dernier album) et aux percus, LAURENT LEGALL à la basse et une participation de CHRISTOPHE DUPEU à l’harmo. Petit bémol : pas de vente du cd à la sortie, il donc me falloir l’acheter sur le net.

La soirée s’est achevée aux côtés de Karim Albert Kook qui nous conconctait chez Edwards Sons un blues acoustique solo ou en compagnie de Manu, standards et compos au programme, au slide (ou pas d’ailleurs). Et bien sûr beau projet en perspective, mais chuttttt…

Philippe Thomas solo : album L’étrangère

Avec Philippe, on se connait sur Unis Vers Brassens, parce qu’Anthony (Alborghetti) m’a dit un jour, si tu aimes Brassens, viens me voir, avec Philippe et Sandrine Régot, on a un spectacle de reprise des chansons de Georges Brassens, qui est la grande passion de Philippe. J’y suis allée, et j’y vais encore quand je peux, et c’est toujours un régal que de les voir tous les 3 sur scène. Et puis récemment, crise oblige, on cherche tous des solutions pour faire tourner les artistes alors on projette et sérieux oblige, j’ai pris le temps d’écouter l’album de Philippe qui en fera partie avec les spectacles/albums d’Anthony et voici ce que je voulais vous dire (de l’album, … le projet ce sera pour plus tard) :

Mes titres préférés : Les passants et… l’étrangère avec un beau solo de guitare, très bluesy !
et un boogie slide et choeurs gospel sur : Quand on sera vieux ma belle, me voilà surprise, étonnée et j’aime ça ! Dommage que les players ne permettent pas une écoute intégrale des titres, vous seriez vous aussi surpris par cet album abouti aussi bien dans les textes que les mélodies !

Olivier Neveux : un univers musical sensuel, sexy et décalé

Beau concert dans une belle petite salle intimiste, création lumières et son comme j’aime, bref ça valait le coup de braver la fatigue et la pluie, pour plonger dans l’univers sensuel, sexy, un peu, beaucoup barré d’Olivier, un brin de bande dessinée où l’on ne sait plus ce qui est réel ou inventé et d’ailleurs… quel importance? le seul but étant de s’évader et de rêver et c’est réussi !

Olivier Neveux

Sa bio :

Olivier Neveux a commencé le piano à l’âge de 7 ans. Adolescent, il anime des émissions de radio où il invite les marginaux, les excentriques de sa ville. Déjà le rock et la chanson rythment ses interviews débridées. Un bac musique et un diplôme de piano en poche, il se forme à la scène suivant l’enseignement théâtral de Jacques Lecocq et les ateliers d’entraînement professionnel d’acteur de Steve Kalfa. Il multiplie les projets théâtraux alliant clown, absurde et poésie en proposant à ses personnages d’émouvants décalages. Il joue aux Bouffes du nord avec un vrai clown, Jean-paul Farré, dans son délirant spectacle « Les animaux malades de la piste ». Puis hors des rings des matchs d’improvisation théâtrale, il joue Beckett, Labiche puis Shakespeare avec la festive Troupe du Phénix lors de tournées de capitaine fracasse – chevaux, roulottes, places de villages, festivals et quelques 300 théâtres. Il sera le serviteur de Depardieu au Théâtre de Paris dans « Les Portes du ciel ». Mais entre deux spectacles et des fictions pour le cinéma et la TV, il revient invariablement et magnétiquement à sa passion originelle : composer et jouer ses chansons.

http://www.myspace.com/olivierneveux

 

 

Utiliser SugarCRM pour le booking

Tests très positifs de SugarCRM (6.3.1) pour du booking d’artistes

– attention néanmoins à l’installer chez un hébergeur supportant le SMTP sinon vous ne pourrez pas utiliser la fonction email de l’outil

– on peut y ajouter des champs personnalisés (type jauge des salles) mais je n’ai pas trouvé l’astuce pour les afficher…

– on peut facilement adapter les listes déroulantes existantes pour l’adapter au secteur (comme l’activité : festivel/salle de spectacle/editeur phono…etc).

Je vais donc creuser un peu plus pour les quelques « bugs » qui ne sont vraisemblablement que du à simple non-maîtrise de l’outil.

 

Le point d’entrée que j’ai choisi : http://www.crm-france.com/

Complété par  : http://www.sugarcrm.com/crm/support/documentation